AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Noémie Mc Carty.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noémie Mc Carty
Etudiante en 1ère Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 28
Filière : Langue
Option Obligatoire : Chorale
Ascendance : : mêlé
Date d'inscription : 04/07/2008

Grimoire du Sorcier ~
Humeur: Musicale Musicale
Bourse: 25 Gallions
Post-it:

MessageSujet: Noémie Mc Carty.   Mar 8 Juil - 0:31

État civil


Nom : Mc Carty, ou Mac Carty à votre convenance.
Prénom(s) : Noémie.
Surnom : Noé pour ses parents, mais elle n'aime pas particulièrement.
Âge : 20 ans.
Signe astrologique : Gémeaux ascendant Gémeaux.

Race : Sang mêlé.
Origine : Née en Roumanie, elle a vécu une grande partie de sa vie au Chili avec sa mère, avant de rejoindre son père en Écosse à sa sortie de l'école de magie.

Inscription administrative


Filière : Langue.
Année : 1ère année.
Option Obligatoire : Chorale.
Établissement(s) fréquenté(s) : La « Sagrada grieta », qui se situe au abord de la ville de La Paz (Bolivie).

Informations pratiques


Adresse actuelle : Adresse de mon père : 10 Caroline Street, IV40 8DT Dornie (Scotland)
Je suis actuellement à la recherche d'une chambre universitaire.
Emploi : Donne des cours de langue, en particulier l'espagnol et l'anglais, voir l'écossais à des moldus principalement.
Permis de transplaner : Oui, brillamment reçue !
Aptitudes particulières : Parle couramment trois langues parfaitement depuis ses 6 ans environs : l'espagnol, l'anglais et l'écossais. Ajouté à cela de bonnes bases de portugais acquises en plusieurs années qu'elle cultive depuis ses 17 ans tant bien que mal. Elle en a sortit de cette expérience une grande affinité pour l'apprentissage des langues.

Apparence


Taille & poids : Du haut de son mètre 62, elle ne s'estime pas bien grande mais pas non plus trop petit, une taille tout à fait convenable, libre à vous de pensez ce que vous voulez. Sa balance lui indique un petit 48 kg, trop mince comme le lui dis tout le temps sa mère ! Noémie n'a jamais réussit à vraiment prendre du poids, même après les nombreuses années de nourriture riche chilienne. C'est peut être du au fait qu'elle n'a pas un gros appétit, mais si vous lui faites lui quelque chose qu'elle aime, n'attendez pas de restes... Du reste, sa silhouette habilement cachée derrière ses vêtements larges n'est pas des plus classiques. De largues hanches pour une taille fine et une poitrine disons moyenne, enfin bien suffisante selon l'intéressée.
Yeux : Ses yeux sont d'un bleu vert profond rappelant les eaux clairs des plages Hawaïennes aussi bien que l'océan agité de l'Atlantique.
Cheveux : Long, raide et coupé en dégradé dégageant son visage, ils lui arrivent au niveau du bas des reins. Leur couleur brune presque chocolat prend des teintes ambrées au soleil, certaines mèches deviennent même cuivrées à force d'exposition au soleil...

Style vestimentaire : Noémie s'habille suivant son humeur, un jour elle enfilera son kilt familial (chaque famille écossaise a son propre tissus, c'est ainsi qu'on les reconnaît...) avec une chemise blanche et une cravate le plus généralement noir. Le lendemain elle se parera d'un jean large, un tee-shirt et un sweet par dessus. Vous l'aurez compris, elle ne se prend pas la tête, mais elle porte toujours un petit accessoire qui rend sa tenue originale. Cela peut être une ceinture ou une boucle, voir même une façon de porter quelque chose. Peu importe, sa tenue a toujours quelque chose...

Signe(s) particulier(s) : Même si sa tenue vestimentaire est très changeante, ses bijoux eux le sont moins. Il y a tout d'abord sa chaîne en or avec une note de musique en pendentif qu'elle ne quitte jamais. Ensuite sa paire de boucles d'oreilles en diamant qu'elle porte toujours à son troisième trou. Pour le reste, elle a un lézard sur la hanche droite tatoué, mais elle ne le montre pas, tout comme la cicatrice qui lui lézarde le ventre. Ne comptez pas la voir en bikini ça lui est impossible...


Personnalité


Qualités : Noémie en plus d'avoir un nom de petite fille sage, est dans l'ensemble bien élevée, de bonnes manières, bien sur sa personne, rien à redire de ce point de vue là. D'autre part, elle est très patiente et d'un naturel calme, une vertu bien utile pour enseigner les langues à des moldus boutonneux... Comble du bonheur, cette petite est serviable, dans son quartier au Chili elle aidait les grand-mère à faire leur courses, une aubaine qu'elle réponde toujours présent lorsqu'il s'agit de rapport humain.
Créative, elle a toujours aimé raconté des histoires inventer des langages... Noémie possède aussi un sens critique assez développé, grâce à son père qui lui a fait écouter de la musique depuis déjà de nombreuses années.
Défauts : Bavarde, elle ne l'est pas trop, mais curieuse ça oui. Un peu trop franche au goût de certains aussi, le mélange de tout ça fait qu'elle commet de nombreux impaires. Cela en irritera certains, d'autres trouverons ça amusant, mais elle ne changera pas pour cela. Bien qu'elle ne soit pas très bordélique, un minimum de bazar quand même (qui ne laisse pas traîner de temps en temps un papier ?), l'écossaise est très tête en l'air. Elle est même capable d'oublier son sac pour aller en cours, c'est dire... Pour finir avec ces gros défauts, on peut dire qu'elle ne brille pas par sa prise d'initiative, dans la vie de tous les jours, elle est plus du genre à faire ce qu'on lui demande. Enfin pour ça, c'est chacun son style.

Goûts & affinités : Pour commencer la nourriture, cette chose qui nous permet de prendre des forces. Si elle devait vous donner un plat préféré, elle vous répondrait sans doute le haggis, mais il y a aussi l'Empanadas sur sa liste ainsi que d'autres plats tel les lasagnes ou encore le poulet rôti... Après, elle n'est pas très difficile, elle mange tout sauf de la noix, ça elle y est allergique.
Sa passion n'est pas la musique mais elle aime tout particulièrement le piano et le chant. Elle compose de temps en temps, le plus généralement des mélodies mais parfois elle leur ajoute du texte, elle fait plus souvent l'inverse, utilisant la musique comme prétexte à la chanson, c'est pour elle un exutoire, un moyen de se défouler et de se retrouver plus qu'autre chose.
Dernière chose qu'elle aime par dessus tout, l'hiver et la neige. Longtemps elle en a été trop privée à son goût, elle aime pouvoir courir sous ces épais flocons. De la même façon, elle aime l'automne pour son vent et toutes ces couleurs merveilleuses qu'on y trouve. Ici sans doute que le vent frais et la neige seront plus au rendez-vous que dans son ancien établissement.
Loisirs : Elle pratique la course à pied assez régulièrement, un bon petit footing comme certains l'appellent, qui dure en général deux bonnes heures. Sinon elle aime aussi dessiner ou plutôt croquer ce qui lui passe par la tête, un vrai régale pour ses crayons de faire cela.
Vient ensuite : la musique... Son père est un musicien moldu, qui lui a appris le solfège mais aussi le piano, ces combinaisons de touches noires et blanches qui résonnent les unes avec les autres pour former une douce mélodie, un chant divin... Bref, elle adore par dessus tout la musique, que cela soit en jouer ou simplement l'écouter, elle voit en général les partitions défiler devant ses yeux lorsqu'elle en écoute...
Et enfin, le plus gros morceau : l'écriture. Je ne vous parle pas ici de calligraphie ou autre art du pinceau, mais bel et bien de La plume, celle de l'écrivain. Elle écris en général de petites histoires pour les enfants, des contes de cape et d'épée, mais elle complexifie de plus en plus les choses depuis sont retour en écosse il y a deux ans. Sans doute, le décors des Highlands qui l'a inspiré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardium.goodforum.net/inscriptions-f69/noemie-mc-carty
Noémie Mc Carty
Etudiante en 1ère Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 28
Filière : Langue
Option Obligatoire : Chorale
Ascendance : : mêlé
Date d'inscription : 04/07/2008

Grimoire du Sorcier ~
Humeur: Musicale Musicale
Bourse: 25 Gallions
Post-it:

MessageSujet: Re: Noémie Mc Carty.   Mar 8 Juil - 0:32

Histoire


Histoire : La Roumanie, ses dragons, ces formations de soigneurs de dragons et autres créature fantastiques... Voilà le rêve d'une jeune Inma Rodrigez âgé d'une petite vingtaine d'année. La Roumanie, l'été, un festival de musique, une bande de copains, de bon gros boeufs... Voilà celui de Arthur Mc Carty, musicien flûtiste/pianiste, même âge, même lieux côté moldu. C'est par une soirée un peu trop arrosée que ces deux là ce sont rencontrés et ont fait basculer leur vie. Imaginez donc une jeune chilienne rentrant chez elle après un stage de formation, un numéros de téléphone en poche, un cadeau dans le ventre, et de bon moment passés avec un jeune homme une certaine nuit. Cette histoire est celle de Noémie, née par erreur.
N'allez pas croire que cet enfant fut rejeté, dès le début la mère aussi jeune soit-elle prévint le père par téléphone. Celui-ci, bien embêté mais assumant ses actes, lui propose de l'aide, elle accepte, part vivre en écosse au grand damne de ses parents, elle vient de sacrifier sa vie. Une formation par alternance chez un moldu était impensable, elle se retrouva donc à travailler comme caissière, pendant que lui ne travailla plus que près de chez lui... Tous les deux ne s'aimaient pas, ils se tuaient à petit feu, mais ils le firent, deux ans durant, jusqu'au jour où cela explosa. D'un commun accord, il se séparèrent sans trop faire de vague, la mère garderait l'enfant jusqu'à ses 18 ans, il la verrait pendant l'été s'il le souhaitait. Chacun y trouvait son compte et plus jamais ils ne se virent plus que quelques secondes éventuellement...
L'enfance de Noémie fut simple mais très agréable. Elle se rendait à l'école du quartier, une simple maisonnette rectangle avec une unique salle qui servait pour tout. La vie dans son petit village était simple, loin de la vie animée des grandes agglomérations et à l'abri des regards indiscrets. Là les animaux magiques, protégés des regards moldus pouvaient évoluer en toute quiétude. C'est ainsi que Noé, alias Noémie, grandit entre les animaux et les histoires de contes de fées que sa mère lui racontait. Celle-ci prétendait que c'était les animaux eux même qui les lui narraient, mais la petite fille ne l'a jamais cru... Pendant ces premières années d'écoles à apprendre le bases du calcul et de la lecture, de l'écriture, ainsi que des notions de langues et bien entendu de l'histoire et de la géographie, la jeune fille fit la découverte de la magie. Un jour comme les autres la petite fille alors âgée de 7 ans s'est mise à faire bouger ses nounours, ils étaient alors doués de parole et pouvaient se mouvoir. L'un a même fini roussit après avoir essayé de faire du chocolat chaud pour « maman et Noé », toute une aventure... Heureusement plus de peur que de mal, un petit tour à l'hôpital et le tour était joué.
A ses douze ans, Noémie entra dans l'institution magique la lus proche, le pays voisin seulement... Là-bas, on y parlait tous l'espagnol, certains élèves avaient appris cette langue spécifiquement pour pouvoir venir ici, d'autres comme notre intéressée eux n'avaient pas trop d'efforts à fournir, enfin c'est là-bas qu'elle a commencé à s'enticher des premiers éléments importants de sa vie « principale » (comprendre celle qu'elle passait avec sa mère) en apprenant d'elle même une quatrième langue afin de converser avec certains de ses camarades dans leur langue maternelle à eux, simple question d'équité. Là bas en plus de nouer quelques amitiés que la distance a déjà commencer à ternir, elle a continué à cultiver sa passion pour la musique et les langues, en apprenant l'existence de tout un tas de langages magiques. Cela l'a tellement intriguée qu'elle postule aujourd'hui pour cette filière à l'académie.
Parallèlement à cette vie de petite fille modèle, elle avait ses vacances un peu particulières car plus longues que les autres. Durant celle-ci tous les ans, elle se rendait chez son père, là-bas, pas de magie, pas d'animaux fabuleux, juste des légendes, des histoires fantasmagoriques de moldus, et une ignorance totale de la magie. Imaginez la tête du père lorsqu'il a appris le pot aux roses... En plus d'y parler deux autres langues, complètement différentes, elle y pratiquait d'autres activités et en particulier la musique. Son père, flûtiste et pianiste l'a initié à son univers musical. Au début il l'emmenait aux concerts qu'ils faisaient, la faisant voyager à travers le pays avec les autres membres de son groupe, pour la plus part pères. C'était la mascotte de la bande, une grande famille ainsi formé d'une fillette et de cinq hommes tous plus âgés les uns que les autres (entre 22 et 35 ans en vérité). Elle s'ouvrit ainsi aux sons et aux mélodie, apprenant le solfège tant sa curiosité était poussé à son paroxysme. C'est ainsi qu'avec les années elle apprit même à jouer du piano seulement, elle faisait cela pour le plaisir, sans la moindre prétention. Le jour de ses 19 ans, son père et ses compagnons lui ont offert un petit concert, en le préparant pour elle, avec les textes qu'elle avait écrit. Un assez fulgurant, surtout auprès des couples et des adolescents du coin. Des balades en écossais, anglais voir même espagnol sur de la musique typique des Highlands, un vrai bonheur pour les touristes. Enfin pour elle, cela restera tout de même son meilleurs anniversaire et un succès du à ce jour particulier (qui voudrait vexer quelqu'un dont c'est l'anniversaire).
Aujourd'hui, elle vit en compagnie de son père, jusqu'à récemment en fait, elle l'aidait à préparer ses tournées et travaillait en parallèle à donner des cours de langues aux gens du coin. Une tâche aisée pour elle qui va voir sa mère de temps en temps aussi facilement que si elle voulait changer de chemise depuis qu'elle a passé son permis de transplaner. Si vous la voyez revenir bronzée et puant l'animal magique ne cherchez pas bien longtemps où elle a pu aller bien loin...

Anecdote : La première anecdote est sans doute la découverte de la magie par son père. Elle se souvient encore de la tête qu'il avait fait le jour où sa fille avait fait monter son nounours sur la table et lui avait donné à manger. Celui-ci avait répondu qu'il n'avait pas faim (heureusement pas de tour dans la machine à laver pour le garnement). Ceci aurait pu être tout à fait banal, mais le problème était que malgré l'interdiction de sa mère, Noémie avait voulu montrer ce qu'elle pouvait faire faire à ses ours en peluche et donc l'avait fait bouger sans même le toucher et parler avec une voix grave qu'elle n'aurait jamais pu faire toute seule... La jeune fille lui avait annoncé toute fière qu'elle était « comme maman ». Un coup de fil plus tard et de longues explications aussi, de nombreux déglutissements, et quelques jours pour se remettre de la nouvelle il avait accueillit la nouvelle avec une assez bonne réaction. Il trouvait ça assez géniale réflexion faite.
La seconde n'est autre que le jour de son passage du permis de transplaner. Un jour comme les autres en écosse, Noémie devait retrouver sa mère dans un mois et elle voulait lui faire la surprise d'arriver à bon port avant elle. Un défi de taille car sa mère ne savait pas que sa fille avait appris à transplaner sans ces conseils et surtout sans la moindre aide du monde magique (autre que celle du moniteur...). La jeune fille suivant les conseils de son père se présenta à l'examen dans une tenue pratique mais assez élégante tout de même, il lui avait présenté les choses en ces termes : « L'art de la présentation fait passer une prestation correcte en une prestation d'un bon niveau. » Une jupe longue en jeans et un corsage blanc plus tard, la voilà partie pour le permis. Les candidat du nombre de trois cette fois ci durent passer quelques épreuves les uns après les autres, sur des distances de taille et de difficultés variables. La dernière était de traverser la ville pour rejoindre leur point de départ. Manque de chance pour Noémie le point de départ se trouvait près d'un lac, et le candidat qui la précédait avait quelques problèmes, si bien qu'il se fit recalé sur cette dernière épreuve et furieux il fit un grand geste avec ses bras, la projetant tête la première dans le lac. Un bon bain très frais, une présentation bien moins bonne, à moins que la transparence de son vêtement ait fait toute la différence, enfin, elle s'en fichait, quelques secondes plus tard elle avait traversé le pays son diplôme en poche !
Famille : Sa mère, Inma Rodrigez, sang pure, vit dans le petit village de Ariquida, pas au centre mais un peu à l'écart de la périphérie. Soigneuse pour animaux magiques, elle a élevée sa fille en compagnie de ses parents. Aujourd'hui, elle porte le nom de Santi, après son mariage l'année des 4 ans de Noémie. Son époux travail quand à lui au ministère de la magie chilien au poste de contrôleur des animaux magiques, ne pouvant pas lui même avoir d'enfant il n'a éprouvé aucune animosité envers Noé et l'a même pour ainsi dire éduqué comme sa propre fille. Il entretient toujours d'excellant contact avec celle-ci bien qu'elle soit allée rejoindre son père de l'autre côté du globe...
Arthur Mc Carty, simple moldu, est quand un lui un musicien. Né à Dornie, il n'a jamais quitté cette ville sauf pour le travail. Écossais de pure souche donc, il a vu ses parents mourir dans un accident de voiture alors qu'il avait 18 ans et qu'il débutait à peine dans le monde de la musique. Malgré des débuts hasardeux, il a rejoins un des groupes en vogue dans sa région un an plus tard ayant remporté un concours musical. Il pratique la flûte traversière et le clavier, bien qu'il préfère et de loin le son d'un bon vieux piano à queue. Cette progression fulgurante dans le monde de la musique, lui a permis de ne pas trop regretter son abandon des études à la mort de ses parents, même si depuis il le regrette un peu et a souvent songé à renouer avec les bancs de l'école. Il n'est pas marié, mais il vit en couple avec une jeune femme, Idrielle, de 5 ans sa cadette depuis ses 30 ans, soit depuis 10 ans déjà. Il a même eu un fils, Dylan, qui a aujourd'hui 7 ans.
Amours, amitiés, inimitiés : Dornie : 250 habitants dons les trois quarts au dessus de 50 ans, le dernier quart étant des couples avec des enfants en bas âge. Autant dire que ce n'est pas ici que Noémie a pu se tisser une nouvelle vie sociale à travers un nouveau cercle d'amis. Non, elle converse avec ses anciens amis grâce à la technologie de la toile gigantesque qu'est le web et va les voir en Amérique du sud pour les sorties, c'est à dire régulièrement.
Sur place, elle joue beaucoup avec son demi-frère bien qu'il soit jeune et aussi avec les membres du groupe de son père. Elle a lié quelques connaissances dans le monde de la musique local, donnant quelques concerts de temps en temps dans les maisons de retraites ou certains bars du coin, le fruit de son anniversaire surprise... Ce qui représente sans doute sa vie sociale la plus importante en dehors de son cercle familiale (le groupe en faisant partit à ses yeux) ce sont ses élèves qu'elle va voir dans la voiture de son père, un petit coup de baguette pour ensorceler la voiture et le tour est joué, enfin elle sait tout de même conduire une voiture (on ne sait jamais cela peut servir un jour...), elle a même son permis en bon uniforme.

Informations complémentaires


Animal : Noémie possède un hibou depuis qu'elle est en âge d'écrire, on le lui a offert alors qu'il n'était âgé que d'un an pour son anniversaire... Elle a ainsi pu communiquer avec son père peu importe où il se trouve tout au long de sa jeunesse. Aujourd'hui, il lui permet de garder contact avec sa mère, restée au Chili. Ce hibou petit-duc Scops fait 19 centimètres de haut, porte le nom de Gaseosa (comprendre limonade) du fait de son attitude changeante et folle lorsqu'il était plus jeune. Malgré son dépaysement total pour les lieux de vie de la jeune fille, il lui est fidèle et vient très souvent lui mordiller les doigts lorsqu'il veut jouer avec elle, tout comme il vient se glisser sur son ventre lorsqu'il recherche de l'affection. Un vrai petit chat...
Langues parlées : Noémie parle couramment trois langues : l'espagnol et l'anglais ses langues maternelles ainsi que l'écossais qu'elle a appris en parallèle de l'anglais, d'où quelques confusions dans ses premières années, entre les deux langues. A partir de douze/treize ans, elle a commencé à apprendre le portugais, mais elle ne le parle pas aussi bien que ses trois langues maternelles.
Baguette : Sa baguette est en bois d'amarante, un bois de couleur violette qui brunie à la lumière. Ce bois très dense mêlé au crin de licorne que contient sa baguette de 14,7 cm prodigue à cette dernière une prédisposition tout particulière aux sortilèges de soins. Du moins c'est ce que lui a affirmé le vendeur de La Paz...
Patronus : Son patronus prend la forme d'un hibou, c'est Gaseosa tout simplement, s'il se déplace en zig-zag cela n'est pas étonnant...

Comment avez-vous connu Wingardium ? Un ami m'a donné l'adresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardium.goodforum.net/inscriptions-f69/noemie-mc-carty
Sarah McLane
Maîtresse Ô Grande Déesse des Admin aka MOGDA - Etudiante en 2ème année
Maîtresse Ô Grande Déesse des Admin aka MOGDA - Etudiante en 2ème année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 344
Age : 29
Filière : Sport Sur Balais (SSB)
Option Obligatoire : Chorale
Ascendance : : Mêlé
Date d'inscription : 13/03/2008

Grimoire du Sorcier ~
Humeur: Amoureux(se) Amoureux(se)
Bourse: 35 Gallions
Post-it:

MessageSujet: Re: Noémie Mc Carty.   Mar 8 Juil - 1:55

Eh bien, ta fiche est très complète ça fait plaisir à voir ^^ Je te met bien évidemment ton rang, bienvenue à la Wingardium University, j'espère que tu t'y plaira! En cas de besoin, n'hésite pas à t'adresser à moi goodbye




kiti

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardium.goodforum.net/etudiants-valides-f41/sarah-mcla
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Noémie Mc Carty.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Noémie Mc Carty.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wingardium University ::  :: Registres :: Inscriptions-
Sauter vers: