AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maman les couloirs vides ils font de la musique !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noémie Mc Carty
Etudiante en 1ère Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 28
Filière : Langue
Option Obligatoire : Chorale
Ascendance : : mêlé
Date d'inscription : 04/07/2008

Grimoire du Sorcier ~
Humeur: Musicale Musicale
Bourse: 25 Gallions
Post-it:

MessageSujet: Maman les couloirs vides ils font de la musique !   Mar 8 Juil - 20:19

Samedi matin, quelques jours après son arrivée seulement, Noémie avait décidé de s'approprier un peu plus cet endroit et donc de faire un tour sur le campus et les salles de cours, vides en ce jour. Elles étaient néanmoins ouvertes, laissant le champs libre pour étudier en paix, cela c'était clair. Pourtant une salle de cours étant ce qu'elle est, lorsqu'on en a vu une ou deux on les a toutes vues, alors vous imaginez bien que la jeune fille n'allait pas passer en revue toutes celle de l'établissement. Non, en vérité elle cherchait ses futures salles, et une en particulier, celle de la chorale.

Ce n'est qu'après quelques minutes qu'elle trouva une salle avec un instrument dedans, un piano à queue superbe. Elle le vit et voilà qu'elle avait envie d'y jouer, au début elle tourna la tête, elle n'était pas ici pour se cloitrer dans une salle pour dévorer des lignes, des pages, des reliures de partitions, non elle était ici pour étudier. Mais que voulez-vous, depuis que son père lui avait appris à jouer du piano, elle avait toujours voulu poser ses doigts sur un tel piano. Comment résister à un désir aussi ancien, impossible me direz-vous, et vous n'auriez pas tord. Noémie, après avoir jeté un coup d'oeil un peu plus insistant à cette salle et repérer le local des instruments ou peut être un placard à balais, la porte était fermée, s'approcha de l'instrument, l'ouvrit et déposa ses doigts sur les touches sans appuyer dessus. Une simple caresse, un moment de pure plaisir.
Mais comme tout plaisir, lorsqu'on en a un peu, on en veut plus, et la volonté de la jeune femme pour s'arrêter était quasi nul au fond d'elle même, c'est ainsi que par ce Samedi matin, elle posa son sac qui contenait un simple carnet et son baladeur, au pied du tabouret et prit place devant ce merveilleux objet. Elle attacha ses longs cheveux avec un élastique qu'elle portait autour du poignet, puis se redressa.

Elle resta là quelques secondes, voir quelques minutes, dans sa jupe en jean et son débardeur blanc. Puis, aussi soudainement qu'elle avait laissé ses fesses choir sur le tabouret un doigt appuya sur une première touche, puis sur sa voisine, puis ce fut le tour d'une autre... En moins de temps qu'il n'en faut pour dire ouf, elle jouait, la fenêtre ouverte, la porte aussi, une interprétation libre d'un morceau de son père, une musique traditionnelle écossaise qu'elle mettait au goût du jour ou plus simplement qu'elle arrangeait ne se souvenant pas exactement de toute la partition. Elle avait les yeux fermer et le visage paisible un enchantement de la voir ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardium.goodforum.net/inscriptions-f69/noemie-mc-carty
Fanderlun Vertvallon
Etudiant en 1ère année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 39
Filière : Métamorphose
Option Obligatoire : Théâtre
Ascendance : : Mêlé
Date d'inscription : 03/07/2008

Grimoire du Sorcier ~
Humeur: Irish Irish
Bourse: 25 Gallions
Post-it:

MessageSujet: Re: Maman les couloirs vides ils font de la musique !   Ven 11 Juil - 0:32

Il allait tomber des pierres, ce jour-là. Oh non, pas des petits gravillons, mais de bons gros rochers capables d'écraser un bus en moins de deux minutes. La raison de ce miracle de la nature ? Fanderlun allait en cours. Un SAMEDI MATIN. Autant dire que soit il était devenu complètement fou, soit il avait perdu toute notion du temps et se croyait un lundi matin. Il avait sa tête des grands jours : l'oeil morne et triste, une tête longue de trois jours au moins. En gros, Fanderlun était d'une humeur massacrante. Oh, la raison d'une telle attitude était toute simple : Fanderlun était un gourmand comme on en fait rarement. Et sa gourmandise lui a, bien entendu causé des ennuis.

En effet, de si bon matin, l'étudiant le plus dégivré de cette université s'était laissé guider par son estomac, se dirigeant d'un pas rapide et plein d'entrain vers la cafétéria : depuis qu'un boulanger français avait l'excellente idée de fournir l'établissement en viennoiseries le matin, Fanderlun ne jurait plus que par les croissants au beurre qui lui tendaient les bras en un appel désespéré. Là où le drame se mit en place, c'est lorsque son professeur de métamorphose adoré (hum) se retrouva nez-à-nez avec lui et lui rappela que son cours avait lieu cinq minutes plus tard...et que toute absence de la part de Fanderlun ne serait pas crédible, vu qu'il était là et en pleine forme...

C'est donc un Fanderlun plus que ronchon qui trainait les pieds en direction d'une salle beaucoup trop proche à son goût : même en s'arrêtant pour faire des pauses respiratoires, il y serait avant le début de l'heure. Et rien ne le mettrait de bonne humeur ce matin, ça non : ni la pluie qui tombait sans arrêt dehors, ni la perspective d'un week-end haut en couleurs, ni la musique qui s'échappait d'une salle toute proche... Musique ? Il était complètement fou, celui qui osait faire de la musique par un temps pareil ! Normal qu'il pleuve ! Penchant la tête sur le côté, Fanderlun jeta un rapide coup d'oeil à la salle bruyante. Hum... Salle de chorale, ça. Un piano, des pupitres... Une étudiante toute seule... Débardeur blanc, jupe en jean. Hey, pas mal du tout, la demoiselle ! Et elle avait l'air assez douée, tout compte fait. D'un pas plus que décidé, Fanderlun entra dans la salle, un grand sourire aux lèvres, ne se souciant que très peu du fait qu'il interrompe la mélodie de la demoiselle :


" Salut, désolé de t'interrompre, mais tu as fait une fausse note. Tu permets ? Autant profiter du fait que j'ai encore la mélodie en tête... "

Sans autre cérémonie que cela, il prit un autre tabouret et s'assit tout près d'elle, ses mains se posant sur le clavier alors qu'il lui lançait un grand sourire réputé pour être des plus charmants, s'il se référait aux dires de nombre de ses amies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémie Mc Carty
Etudiante en 1ère Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 28
Filière : Langue
Option Obligatoire : Chorale
Ascendance : : mêlé
Date d'inscription : 04/07/2008

Grimoire du Sorcier ~
Humeur: Musicale Musicale
Bourse: 25 Gallions
Post-it:

MessageSujet: Re: Maman les couloirs vides ils font de la musique !   Sam 12 Juil - 8:54

Noémie entendit des pas, mais il y en avait déjà eut plusieurs depuis qu'elle était arrivée dans le bâtiment, pourtant, peu c'étaient à ce point rapprochés d'elle. C'est alors qu'ils entrèrent dans la pièce, elle le savait, ils résonnaient trop près et bien moins atténués que précédemment. Quelqu'un entrait, mais elle ne voulait pas ouvrir les yeux pour le vérifier, elle voulait encore profiter de ce moment de tranquillité seule avec la musique. Le nouvel arrivant pourtant en avait décidé autrement, lui prit la parole sans la moindre gêne pour la corriger qui plus est. Bon soit elle ne connaissait pas par cœur ce morceau mais cela n'était sans doute pas la peine de le lui faire ainsi remarquer... Elle rouvrit les yeux et tomba sur des mains juste à côté des siennes, il venait visiblement de prendre place sur un autre tabouret. La seule chose à laquelle elle pensa était : au moins il a de jolie mains...
C'est alors que Noémie tourna la tête afin de lui répondre en le regardant, c'était la moindre des choses. Il lui fut alors offert un sourire charmant sur un visage pas trop laid, plutôt agréable même, mais elle ne souhaitait pas l'avouer il venait de la vexer, rappelons le. Son ton ne traduisit que partiellement sa vexation, elle lui laissait une chance de se rattraper, s'il faisait ça bien sans doute oublierait-elle son entrée en matière catastrophique.


"- C'est possible, je fais ça à l'oreille, je ne connais pas la partition. Ce n'est pas simple à improviser, je dois l'avouer. "

C'est alors qu'elle lui laissa le champs libre pour toute critique ou correction, après tout sa seule défense et cela elle pouvait l'avouer, était qu'elle s'avouait vaincue par ce morceau. Une défaite due à une mauvaise appréciation de la difficulté mais tout de même.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardium.goodforum.net/inscriptions-f69/noemie-mc-carty
Fanderlun Vertvallon
Etudiant en 1ère année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 39
Filière : Métamorphose
Option Obligatoire : Théâtre
Ascendance : : Mêlé
Date d'inscription : 03/07/2008

Grimoire du Sorcier ~
Humeur: Irish Irish
Bourse: 25 Gallions
Post-it:

MessageSujet: Re: Maman les couloirs vides ils font de la musique !   Mar 15 Juil - 20:18

Elle avait pris le parti de lui adresser la parole, et ce, pour autre chose qu'une volée de bois vert orale. Incoryable ! Finalement, peut-être que cette journée n'était pas si affreuse que cela. Il tendit sa main gauche devant lui, au-dessus du pupitre du piano, prenant la pose tout à fait caricaturale de l'acteur en pleine pièce de théâtre. Un drame, tant qu'à faire. Là, plus solennel que jamais, Fanderlun déclama une tirade tout droit sortie de... euh... de son esprit totalement déjanté par le temps au-dehors :

" Et les paroles de la douce septentrionale aux cheveux de jais s'élevèrent haut dans la salle, le roulement de ses R donnant à son humble auditeur la sensation de reposer près d'un torrent des Highlands, ce son repris en écho par maints rochers venant à l'encontre de l'envahisseur anglais. Ah, pauvre William Wallace, que ne t'es-tu pas retourné dans ta tombe quand les crétins américains ont bafoué ton histoire. Au moins, en voilà une dont la voix prouve qu'elle est prête à sortir son Sgian Dubh et reprendre le combat. Et en plus, elle est sacrément mignonne. Aimen. "

Sa main retomba lentement sur le pupitre, comme portée par le souvenir des combattants écossais en d'autres âges. Fanderlun était assez fier de cette réplique, finalement, il commençait à apprécier les cours de théâtre. Tournant lentement la tête vers l'étudiante, il haussa un sourcil devant la mine qu'elle faisait. Avait-elle l'air dépitée ? Elle semblait attendre quelque chose. Son numéro de téléphone, peut-être ?

" Hum... Ah oui ! La musique ! Désolé, j'ai complètement perdu le fil de mes pensées en entendant ta voix. C'est normal après tout, avec une voix pareille, tu devrais te mettre au chant... Si ce n'est pas déjà le cas. Ok, assez blablaté, je reprends juste un peu avant ta fausse note. "

Sur un nouveau sourire, il se redressa sur son tabouret et posa ses doigts sur les touches... au hasard. Une cacophonie sans nom ressortit de l'instrument, tant il mettait de coeur à tapotter telle touche ou telle autre, s'essayant à des accords de 3 doigts hautement spectaculaires... et affreux à l'oreille. Il bougeait la tête en un rythme connu de lui seul et termina en posant ses dix doigts d'un coup, le son produit ressemblant à s'y méprendre à un canard sentant sa dernière heure arrivée. Se tournant vers elle, il lui dit dans un grand sourire satisfait :

" Ah oui, j'ai oublié de te préciser : je n'y connais strictement rien en piano... et en musique en général, à bien y réfléchir. Finalement, je me demande si c'était vraiment une fausse note, je n'en sais rien. Je m'appelle Fanderlun, et toi ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémie Mc Carty
Etudiante en 1ère Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 28
Filière : Langue
Option Obligatoire : Chorale
Ascendance : : mêlé
Date d'inscription : 04/07/2008

Grimoire du Sorcier ~
Humeur: Musicale Musicale
Bourse: 25 Gallions
Post-it:

MessageSujet: Re: Maman les couloirs vides ils font de la musique !   Jeu 31 Juil - 14:25

Noémie se força à ne pas rire durant la tirade rocambolesque que son interlocuteur lui servait. Quel idée de déclamer de pareilles choses aussi, et de quoi parlait-il donc avec ce William Wallace, non pas qu'elle ne connaisse pas l'histoire du personnage, mais qu'avaient à voir les américains là dedans, elle n'en savait strictement rien. Sans doute un évènement trop ancien ou dont elle n'avait jamais entendu parler. Enfin bon la fin ne manquait pas de coquetterie, et c'était assez déplaisant, encore un beau baratineur irlandais si l'on en croyait son accent, elle n'aimait pas trop cela, mais cela faisait toujours plaisir de se voir complimenter. Même par quelqu'un qu'on pouvait directement classer dans la catégorie crétin.
Son visage, à l'issue de cette tirade était perplexe, pour ne pas dire douteusement perplexe, puis il reprit le cours de la discussion non sans une nouvelle cérémonie. Cela devait être cocasse de suivre un cours avec lui s'il parlait toujours de cette façon alambiquée. Puis il reprit lui suggérant de se mettre au chant au passage, elle pensa intérieurement que c'était déjà fait après tout question musique elle en avait déjà fait beaucoup, mais elle était sacrément aidée en même temps avec son père...

Et là, ce fut le drame, un festival de fausses notes et d'accords boiteux, un mélange immonde de notes et de tentatives de rythmes qui sonnaient aussi bien qu'un concert de casseroles et poêles désaccordées. Elle fini par en grimacer, mais ne se boucha jamais les oreilles, elle en avait vu d'autres avec ses demi-frères lorsqu'ils avaient encore quelques années de moins. Enfin bref, elle survivrait à ce capharnaüm indescriptible. Lorsqu'il s'arrêta, enfin, il prit le temps de lui expliquer le pourquoi du comment, c'était assez risible mais mignon aussi. Il paracheva le tout sur une présentation sans fioriture, le premier truc intéressant qu'il disait depuis son arrivée en fait. Bien qu'elle du se retenir d'ajouter un commentaire désobligeant en espagnol, elle se présenta d'un ton neutre, tout à fait désintéressé.


" - Noémie. Bon vu tes exploit sur le piano, je crois que je vais me contenter de jouer un autre morceau si cela ne te dérange pas. "

C'est alors, que joignant le geste à la parole, avec un plaisir certain, au vue du sourire qui illuminait son visage, elle débuta un morceau qu'elle avait composé elle même, il y avait une chanson qui l'accompagnait, mais cela poserait sans doute quelques problèmes à certains, les paroles étant en vieux gaélique du fait qu'elle est simplement adapté une comptine pour enfant dans cette langue sur une musique bien à elle. Musicien ou pas, on ne se refait pas, la sonorité d'un texte nous enchante, et bien celui-ci avait selon Noémie une sonorité à coupé le souffle, encore plus lorsqu'elle le chantait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardium.goodforum.net/inscriptions-f69/noemie-mc-carty
Fanderlun Vertvallon
Etudiant en 1ère année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 39
Filière : Métamorphose
Option Obligatoire : Théâtre
Ascendance : : Mêlé
Date d'inscription : 03/07/2008

Grimoire du Sorcier ~
Humeur: Irish Irish
Bourse: 25 Gallions
Post-it:

MessageSujet: Re: Maman les couloirs vides ils font de la musique !   Jeu 4 Sep - 0:07

Il se contentait de l'écouter, appréciant visiblement au plus haut point la musique qu'elle produisait. Elle était vraiment une virtuose, les notes s'enchainaient sans aucun problème. Il se posait en véritable esthète, même s'il n'y connaissait strictement rien, et en avait même fermé les yeux. Nul besoin d'être un spécialiste en la matière pour apprécier les bonnes choses, n'est-ce pas ? Cette musique évoquait tant de bons souvenirs... tant de moments précieux qu'il s'était juré de ne jamais oublier, mais qui disparaissaient peu à peu sous la poussière du temps... Un sourire un peu niais apparut lentement sur ses lèvres, tant la nostalgie de ces instants passés était forte. Une chaleur puissante commença à naître au creux de son estomac, pour se diffuser rapidement dans tous ses membres, lui donnant une envie folle d'éclater de rire. Il ouvrit la bouche, silencieusement, en vue d'exprimer sa joie de manière la plus expressive possible... Et le drame se produisit. Fanderlun se mit à chanter un air joyeux. Non seulement un air joyeux, mais aussi et surtout un air assez... hum... campagnard, signe de son attachement à son pays irlandais, et pour le plus grand malheur de Noémie... un air grivois racontant les mésaventures d'une bergère perdant son jupon sur le chemin du marché et qui trouve de l'aide grâce à de valeureux gardes-champêtre (les détails sont trop osés pour aller plus loin dans la description).

On ne pouvait pas dire qu'il avait une voix de casserole, loin de là. Il avait même un beau brin de voix, une voix chaude et chantante qui fleurait bon l'expérience acquise durement durant les soirées interminables dans Temple Bar, lorsqu'il allait jusqu'à Dublin. Elle était assez mélodieuse, si l'on oubliait les mésaventures de cette pauvre bergère qui en plus était la plus jolie du pays... Une fois son chant terminé, il regarda fièrement Noémie, pas plus ennuyé que s'il eut chanté un cantique de Noël :


" Comme tu as pu le voir, j'ai encore beaucoup de travail à faire aussi en chant. C'est sans doute la raison pour laquelle je n'ai pas choisi d'aller à la chorale, ils m'auraient jeté dehors sur le champ. Tu ne donnerais pas des cours de chant, par hasard ? Je suis certain que je pourrais faire rapidement des progrès avec toi ! "

Un sourire enthousiaste, un petit clin d'oeil amical et le tour était joué. Fanderlun était heureux de sa prestation, la trouvant des plus normales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémie Mc Carty
Etudiante en 1ère Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7
Age : 28
Filière : Langue
Option Obligatoire : Chorale
Ascendance : : mêlé
Date d'inscription : 04/07/2008

Grimoire du Sorcier ~
Humeur: Musicale Musicale
Bourse: 25 Gallions
Post-it:

MessageSujet: Re: Maman les couloirs vides ils font de la musique !   Jeu 4 Sep - 14:59

Elle achevait seulement son morceau, ou du moins la première partie de celui-ci lorsqu'une voix grave vint se joindre à la sienne. Bien qu'elle soit éveillée, il lui fallu un petit moment avant de comprendre qu'il chantait par dessus ce qu'elle interprétait. Il lui vint alors à l'idée d'arrêter, et d'écouter ce qu'il chantait. Malgré l'accent plus que reconnaissable, elle n'avait pas vraiment de mal à comprendre ce qu'il chantait. Il y avait quelques légers accrocs de ci de là mais jamais rien de très flagrant, on pouvait même lui accorder un BIEN en chant. C'était dire...

Même si elle y était forcée, elle prit plaisir à écouter cette chanson populaire lui rappelant à merveilles les soirées dans les pubs écossais qu'elle avait vécu depuis son enfance. Il y en avait toujours un pour sortir cette chanson ou une autre du même genre et être repris par le reste de l'assistance. C'était un régale de vivre des moments comme ceux-ci, mais les britanniques étaient bien trop sage pour autoriser de tels débordements ou tout du moins aussi fréquemment ! Enfin, maintenant qu'il avait fini voilà que tout fière de lui il lui demandait des cours de chant. Pour quoi faire, ça elle se le demandait, mais bon pourquoi pas tout dépend de ce qu'elle y gagnait en échange. Peut être qu'il pensait qu'elle accepterait tout de suite, mais cela n'allait pas être le cas, pas même avec un sourire comme celui qu'il venait de lui faire.


"- Que m'offres-tu en échange de se service ? "

Lui dit-elle sur un ton tout à fait amical, essayant de montrer que pour le moment la balle était dans son camps pour qu'elle accepte. Elle recommença à jouer, le regardant de temps à autre pour ne pas perdre le fil de la discussion, ce piano était si attirant qu'elle en oubliait presque tout le reste. Une chose était certaine, elle devait jouer, jouer et encore jouer pour se rassasier de ce son cristallin et de ce bonheur extrême d'entendre toutes ces notes les unes derrières les autres. Vous vous demandez peut être ce qu'elle jouait, simplement la mélodie de ce qu'il venait de chanter. Étrange façon de reprendre quelque chose de partiellement réussit, mais elle ne s'en rendait pas vraiment compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardium.goodforum.net/inscriptions-f69/noemie-mc-carty
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maman les couloirs vides ils font de la musique !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maman les couloirs vides ils font de la musique !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !
» Que font les autorités haitiennes ?
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Les orties ne font pas que piquer...
» Décès de la maman de papa Brixhe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wingardium University ::  :: Annexe Grindelwald :: Salles de cours-
Sauter vers: