AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un jour sans fin [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alfar Winchester
A quitté l'Université ¤
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 29
Date d'inscription : 25/03/2008

Grimoire du Sorcier ~
Humeur: Malade Malade
Bourse: 00 Gallions
Post-it:

MessageSujet: Un jour sans fin [libre]   Jeu 3 Avr - 23:59

[J'espère avoir bientôt une section pour mon appart ^^]

Alfar était dans le taxi qui le conduisait de l'aéroport à l'appartement qu'il avait acheté sur internet. Baissant la fenêtre, il regardait le ciel. Le soleil se levait à peine sur la ville de Londres. Il abhorrait cette ville, il haïssait les anglais... mais il ne savait pas pourquoi. Certainement son côté gallois. C'était tellement plus ridicule que NYC. Mais dans le fond ça lui permettrait d'oublier son ancienne vie et de tout recommencer à zéro. Le taxi s'arrêta devant l'immeuble.

*Mwai, c'était mieux en photo*

Le chauffeur lui ouvrit la portière puis sortit les bagages du coffre. Alfar le paya. Le chauffeur s'apprêtait à remonter dans la voiture. Alfar claqua des doigts:

"Eh, Bob! Pour les bagages je fais comment?"


Le chauffeur resta perplexe, monta dans sa voiture et partit. Alfar resta bête.

"Bon, je suppose que ce pays a aboli l'esclavage. Les Etats-Unis me manquent..."


Le jeune homme avait peur d'abimer sa jolie tenue haute couture, mais porta courageusement ses valises. Après avoir consciencieusement pris tous les paquets, il s'arrêta devant la porte, se rendant compte que les clefs sont dans le sac... qu'il porte sur le dos. Après moult mouvements dignes des plus grands contorsionnistes, il réussit à récupérer, non sans mal, les fameuses clefs. La porte entrouverte, il shoota dedans afin de l'ouvrir au maximum. Il s'approcha de l'ascenseur puis monta. Il avait pris un appartement au dernier étage pour ne pas avoir de voisin au dessus.

Entrant dans sa nouvelle demeure, le londonien nouveau manqua de s'évanouir.


"Grand Dieu!"


Il n'y avait rien dans l'appartement. Il était persuadé qu'il y aurait des meubles. Même pas. L'appartement, de taille moyenne, contenait cependant une terrasse agréable. Il posa ses affaires dans l'entrée, contempla l'appart', qui était... blanc et vide! Désespéré, il prit son téléphone portable en faisant une grimace et composa un numéro

* Pffff, faut que j'appelle la Veuve Noire*

"Allô Maman!! Oui je sais, je te dérange, comme toujours. Charles-Henri est mort? Non je viendrai pas à ses funérailles, j'suis content que ce salaud soit mort. Oui je sais tu hérites de tout comme de tes 4 anciens maris. Il est mort comme celui-là? La bonne s'est encore trompée et a remis du cyanure dans son bol de soupe? Désolé maman... A propos d'argent, tu pourrais me virer un demi million, y a rien dans cet appart et j'ai besoin de faire des courses en plus. Je sais, je te ruine, mais tu vas épouser un nouveau cancéreux bientôt, je le sens... Et puis tu n'as pas besoin d'autant d'argent pour des liftings, des bijoux et des robes... Ok, merci, je te rappelle à Noël"

Cela faisait presque un an qu'il n'avait pas eu une aussi longue conversation avec sa mère. Mais bon, l'argent était viré sur-le-champ. Il sortit de chez lui et descendit au rez-de-chaussée. Sortant il se rendit compte qu'il ne savait pas où aller. Où acheter des meubles dans cette ville? Il ne connaissait rien de Londres. Epuisé par un décalage horaire hallucinant et par un stress constant, il se laissa tomber, cul contre le sol, sur l'une des marches du hall. Il mit ses mains sur son visage par dépit. Cette journée ne s'arrêterait donc jamais...

*Je ne connais personne ici, ça va être terrible de s'en sortir seul*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liz Honeysuckles
Etudiante en 2ème année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 29
Filière : Magie d'illusion et psychique
Option Obligatoire : Club de Duel
Ascendance : : Mêlé
Date d'inscription : 07/04/2008

Grimoire du Sorcier ~
Humeur: Rock on Rock on
Bourse: 45 Gallions
Post-it:

MessageSujet: Re: Un jour sans fin [libre]   Mer 9 Avr - 12:37

C’est par un matin frais que cette nouvelle journée commença. Liz revenait de vacances avec un de ses vieux amis de Poudlard. Vacances sportives, du genre sac à dos, et tente et comme seul moyen de locomotion : leurs pieds; ils avaient fait le tour de l’Europe, découvert de millions de choses fascinantes. Bref, selon Liz, c’est un avant goùt de ce que pouvait être aujourd’hui la vie de son père. Puisque l’appartement qu’elle avait pris l’année précédente se trouvait être tellement douteux, elle avait fini, agacée, par prendre une chambre à l’université. Cette année, Liz s’y prenait différemment, elle avait choisi près de l’école un appartement sous les toits afin que sa tranquillité ne soit plus brisée par des idiots.
Avant d’emménager dans son nouvel appartement, elle rendit visite à Wendy Stuart, sa tutrice, qui l’avertie qu’elle avait pris la liberté de meubler son logement de quelques objets qui moisissaient dans le grenier. *Quelle gentille attention* se dit Liz, irritée.
Arrivant devant l’immeuble vieillot, non pas sans charme, le taxi s’arrêta. Liz prit ses bagages et ouvrit la porte du hall avec l’adresse d’un pantin désarticulé. Elle lâcha ses valises dans un vacarme épouvantable au milieu de la pièce.

La jeune fille soupira, satisfaite, en attachant ses longs cheveux blonds en un chignon raté, et épousseta sa veste cintré. Son attention se détacha de ses valises et vint se poser sur un jeune homme visiblement en proie à une véritable crise de nerfs.

« Hé. C’est ni le lieu, ni l’endroit pour sombrer. Avec une mine pareille, je t’aurais bien vu allée des embrumes un soir d’hiver, avec un whisky sec à la main et un joint dans l’autre, en total dépravé. Mais, ici, ça ne va pas du tout. Ben, tu vois, ça pourrait être pire. »

La jeune femme soupira. « Ah.. Les gens ne savent plus relativiser aujourd’hui. Enfin, si tu préfères rester là… J’aurais bien voulu compatir, mais j’ai pas toute la journée. Un appartement au dernier étage avec toutes ses valises, il faut y aller ! Oh, tiens un ascenseur.. »

Rapidement elle s’affaira et entreprit de mettre ses bagages dans l’ascenseur. Celui-ci étant en surcharge, Liz l’envoya au dernier étage.


Dernière édition par Liz Honeysuckles le Lun 14 Avr - 16:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardium.goodforum.net/etudiants-valides-f41/liz-honeys
Alfar Winchester
A quitté l'Université ¤
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 29
Date d'inscription : 25/03/2008

Grimoire du Sorcier ~
Humeur: Malade Malade
Bourse: 00 Gallions
Post-it:

MessageSujet: Re: Un jour sans fin [libre]   Ven 11 Avr - 5:30

Toujours dans son coin, l'arrière train gelé par les marches en faux marbre, Alfar était comateux. Que faire? Quoi faire? Il n'en savait rien. Il aurait tellement aimé rencontrer quelqu'un pour l'aider à trouver des meubles. Et là, alors que rien ne laissait présager la venue d'un être vivant dans ce coin désertique, une magnifique fille blonde ouvrit la porte. Alfar, soumis précédemment aux humeurs contrastantes de la fatigue comateuse et de l'explosion de nerfs resta bête. La jeune femme lâcha alors ses bagages avec l'agilité et la grâce d'un éléphant unijambiste. Cela fit sursauter le jeune sorcier déjà en proie à une rupture d'anévrisme.

*Gnnééééégrrrrrrrr*

S'il avait été dans un manga, de la fumée serait sortie par ses oreilles et une goutte de la taille d'un oeil aurait fait son apparition sur son front. La fille lui parla mais le choc qu'il eut ne lui permit pas de tout comprendre

"Mais juin, c'est pas en hiver"
[u__u oui je sais]

Elle évoqua ensuite un appartement au dernier étage. Alfar comprit alors que la porte en face de la sienne n'était pas l'une des dépendances de l'appartement, mais peut être un autre appartement.

*Cela voudrait peut être donc dire que certaines portes de garage abritent en fait des maisons*

Liz monta dans l'ascenseur. Il fallait qu'il la suive, peut être qu'elle pourra l'aider à trouver des meubles dans cette ville. Il courut donc vers l'ascenseur qui était entrain de se refermer en hurlant


"Attendez-moi, attendez-moi"

Alfar s'arrêta net devant l'ascenseur et claqua des doigts pour qu'il s'ouvre... En vain... Il ferma les yeux et fonça dans l'ascenseur


"Ouf, j'ai réussi"

Il regarda la jeune fille. Habillée très moyennement, coiffure bâclée. Certainement une domestique vivant dans l'immeuble, ça risquait de faire baisser le prix de l'immobilier. Mais bon, elle était jolie. On pouvait lui pardonner ses habits, qui, bien que sympathiques pour une personne des classes moyennes, ne convenaient pas à Môôsieur Alfar, docteur ès mode. Là il se fichait un peu de la classe sociale de son interlocutrice

"Bonsoir, je m'appelle Alfar. Alfar Winchester. J'habite aussi au dernier étage. Vous emménagez vous aussi?"


Puis sans trop lui laisser le temps de répondre


"D'ailleurs, si vous connaissez des boutiques sympas de meubles, on peut aller les choisir ensemble car je suis tout nu et c'est très dur...."

*Ouuuuuuuuppppppppppppsssssssssssss*

"Euh c'est l'appart' qui est tout nu, comme un vers, et c'est dur pour moi de trouver des meubles dans cette ville, qui est...."

Il s'arrêta

"Ca vous dit? Je vous offrirai un verre pour me faire pardonner et je m'en prendrai trois pour oublier cette situation"


Alfar profita de son charme, fit un grand sourire et éclaira son visage si parfaitement dessiné pour la première fois depuis... bah depuis le matin même pour que l'hôtesse de l'air lui serve encore du champagne.

*J'espère au moins éviter la gifle, sinon, je lui jette un sort pour qu'elle ait le même nez que Barbra Streisand*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liz Honeysuckles
Etudiante en 2ème année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 29
Filière : Magie d'illusion et psychique
Option Obligatoire : Club de Duel
Ascendance : : Mêlé
Date d'inscription : 07/04/2008

Grimoire du Sorcier ~
Humeur: Rock on Rock on
Bourse: 45 Gallions
Post-it:

MessageSujet: Re: Un jour sans fin [libre]   Ven 11 Avr - 18:13

Mais, Juin n’est pas en Hiver. En effet. Liz haussa un sourcil, perplexe fixant l’inconnu mais ne releva pas cette phrase si perspicace. Soit ! Arrivée à l’ascenseur, elle le vit l’approcher précipitamment pour l’accompagner. Etonnant comme on peut réagir aussi vite.
Les portes se refermèrent, puis se rouvrirent laissant l’individu s’infiltré dans l’ascenseur de deux mètres carrés. Les nombreuses valises de la jeune Honeysuckles additionnés à leur poids, l’ascenseur refusa de monter. Les portes se refermèrent une nouvelle fois, laissant Liz dans le doute.
Son attention se porta alors vers le jeune homme qui se présenta. Le dit Alfar Winchester n’avait plus l’air au bord du suicide à présent. Un sourire éclaira le visage de la jeune fille en lui tendant la main un peu brusquement. De toute façon, la douceur n’est pas vraiment un de ses atouts.


« Enchantée Alfar. Ravie de voir que vous êtes sortis du gouffre. A propos on peut se tutoyer, non ? Je m’appelle Liz. Liz Honeysuckles. Et, en effet, j’emménage. »

Elle observa ses bagages qui l’encombraient, les pointant d’un geste accusateur.

« Et oui ! J’habite au dernier étage. Il parait que la vue est… »

Liz haussa les sourcils, pas besoin de s’embarrasser de futilités pareilles. Elle leva les yeux vers Alfar, et ajouta dans un souffle, certainement du fait du manque d’espace.

« Agréable … »

Un silence s’installa, qui s’estompa rapidement lorsqu’elle reprit.

« Ainsi, nous serons voisin.. Oui, je me vois bien toquer chez toi pour quémander un œuf. Ou du sel. Bref ! Sinon, pour ce qui est des meubles. Il me semble que ma tante me les a fait livrer. Il faudrait au moins que je monte mes valises. Si cet ascenseur décide de grimper… »

Elle esquissa un sourire malicieux, prévoyant ce qu’elle avait en tête et la maudite cage se mit à monter les étages avec des bruits grinçants qui démontraient bel et bien qu’il avait déjà bien vécu, et qu’un peu d’huile ne lui serait pas de refus.

« Pour les tiens.. Je pense que étant donné que la machine infernale s’est mise en route, tu vas devoir m’aider à poser mes bagages.. Et je t’aiderais volontiers pour tes meubles, d’autant plus, qu’il semblerait que j’ai bon goùt. »

Un large sourire se dessina sur son visage, tandis qu’elle s’apprêta à refaire un chignon plus correct cette fois-Ci. De ses yeux clairs, elle détailla l’homme qui se tenait près d’elle. Il n’étais pas si mal que sa, quand il souriait.


Dernière édition par Liz Honeysuckles le Lun 14 Avr - 16:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardium.goodforum.net/etudiants-valides-f41/liz-honeys
Alfar Winchester
A quitté l'Université ¤
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 29
Date d'inscription : 25/03/2008

Grimoire du Sorcier ~
Humeur: Malade Malade
Bourse: 00 Gallions
Post-it:

MessageSujet: Re: Un jour sans fin [libre]   Ven 11 Avr - 21:03

*Du gouffre? Mais j'étais juste dans l'escalier!*

L'ascenseur ne voulait pas monter. Visiblement à cause d'une surcharge


*J'aurai pas du manger ce matin*

Liz lui tendit la main un peu brusquement ce qui fit sursauter le jeune homme. Il hésita une seconde puis lui serra la main, se disant que c'était une manière un peu rustre. Elle se présenta alors: Liz Honeysuckles, comme la plante. Alfar hésita à faire une blague foireuse du genre "Et quelle belle plante faites-vous!". Son cerveau était trop ramolli pour ça. Il lui aurait fallu un bon martini rosé pour repartir.


"Enchanté Liz. Et en effet, nous pouvons nous tutoyer à présent."

Sur ce, Alfar se tût... Liz évoqua la vue du dernier étage. Alfar resta perplexe, avec un air pas du tout concerné, et il vit que Liz lâcha le mot agréable après une légère hésitation et dans un souffle montrant l'inutilité de sa phrase. Le sourcil droit du jeune homme se hissa immédiatement et un sourire s'esquissa sur son visage.


*Haaan, elle a l'air sympa*

Il avait bien apprécié l'attitude désinvolte de la jeune femme. Il n'aimait pas les anglais à cause de leurs protocoles ennuyeux et de leurs discours soporifiques, sans oublier les conversations sans intérêt. Il n'avait pas écouté son accent, mais il pariait déjà sur le fait qu'elle ne soit pas du coin, et puis elle était trop mignonne pour être anglaise. Regardez Camilla, avec le prince Charles, il se sont bien trouvés, ils pourront faire un élevage de trolls... Liz enchaîna sur une sombre histoire d'oeufs et de sel.


"Des oeufs et du sel? Il n'y a pas de supermarché dans cette ville?"

Le temps qu'Alfar se ressaisisse de cette question existentielle, l'ascenseur se mit à monter, péniblement, mais sûrement. Il grinçait et le bruit énervait le jeune homme qui se demander dans quoi il était tombé!

*Saleté de machine, si cette fille n'était pas là, je me serai transplané, tellement j'ai peur de mourir dans un ascenseur en mauvais état.... Encore si c'était l'ascenseur du Ritz, mais même pas!*

Liz continuait de parler et Alfar écoutait tant bien que mal. Elle veut qu'il l'aide à porter ses bagages.

"Hey! Il hésita un instant... C'est...hum... une très bonne idée. Je vais t'aider à porter tes affaires"

Alfar était pourtant mal parti, il failli s'écrier qu'il n'était pas valet de chambre, mais après tout, il devait faire connaissance avec les gens, avec le peuple, et cette fille était sympathique. Il ne voulait pas la repousser. Elle acceptait de surcroît de l'aider dans sa quête de meubles et d'après elle, elle avait bon goût. Tant mieux. Il lui fit un grand sourire comme pour la remercier par avance et pour répondre à l'éclat du sien.
Le jeune homme ne savait pas trop quoi dire, il réfléchissait, se disant qu'il faut trouver un sujet de conversation, mais plus il cherchait, moins il trouvait...


"Et ça fait longtemps que tu habites dans cette ville? Enfin, j'dis ça parce que tu ressembles pas du tout aux anglaises que l'on croise habituellement..."


L'ascenseur s'arrêta et s'ouvrit, les voici arrivés au dernier étage. Alfar prit des valises qu'il tira, non sans peine, hors de cette vieille machine rouillée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liz Honeysuckles
Etudiante en 2ème année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 29
Filière : Magie d'illusion et psychique
Option Obligatoire : Club de Duel
Ascendance : : Mêlé
Date d'inscription : 07/04/2008

Grimoire du Sorcier ~
Humeur: Rock on Rock on
Bourse: 45 Gallions
Post-it:

MessageSujet: Re: Un jour sans fin [libre]   Sam 12 Avr - 17:11

Liz répliqua d’une voix attendrie. « Dis moi Alfar ? T’as jamais eu de voisin à dépanner ? »

L’ascenseur s’arrêta enfin, et Liz pu sentir un courant d’air, ce qui n’était pas pour le moins déplaisant. Elle jura de ne plus remonter dans cette vieille boite grinçante dans laquelle on étouffa, et de redescendre en transplanant.
Elle leva les yeux vers Alfar le sentant retissant à l’aider à déposer ses affaires chez elle. Le jeune homme était plutôt du type à faire servir, qu’à rendre service, c’était évident.
Les bras croisés, Liz esquissa un large sourire, mi mesquin, mi enjouée en l’apercevant se donner autant de mal pour lui faire plaisir. Avant même qu’il se retourne et lui lance un regard réprobateur tel que l’imaginait Liz si elle restait trop longtemps dans l’ascenseur, elle prit le reste de ses bagages et les emporta près de la porte en bois de son appartement, identique à celle en face qui visiblement appartient à Alfar.
D’un coup de hanche bien placé, elle ouvrit ce qui allait être sa demeure. Son appartement compta quatre pièces distinctes, aux contours des plus irréguliers. Ainsi, ils se retrouvèrent dans une large pièce, qu’elle imagina aussitôt être le futur salon. Poussiéreux mais dont la luminosité ne manquait pas grâce à deux grandes fenêtres sales mais bien placée, cette pièce compta plusieurs grands meubles d’une qualité douteuse et un canapé de cuir abîmé sous les fenêtres provenant très certainement du fameux grenier de la cousine Stuart.
Après quelques instants d’observations, Liz, sourit, l’air satisfait.


« Bien. Je m’attendais à bien pire, connaissant Wendy. »

Elle se tourna vers Alfar, et précisa.

« Ma tante... Alors, un coup de chiffon, et un de peinture, et tout sa paraîtra neuf. C’est comme sa aussi chez toi ? Oh, mais lâche ces valises ici, ce sera très bien et assieds toi. » Ajouta-t-elle, en sortant une bouteille d’hydromel et deux verres à imprimé fraises d’une valise.
« J’espère que tu aimes. »

Liz sourit lui proposa un des verres, et ajouta s’adossant à une commode.

« Pour ta question, il me semble que ça va faire une douzaine d’année que j’habite en Angleterre. Mais, il est vrai que je ne suis pas une anglaise pure et dure… Je viens de Sibérie, et mes origines sont plutôt diverses. »

C’est le moment que choisit Ushi pour sauter de son sac à main. L’hermine blanche dont l’attitude démontre la plus grande désinvolture montra les dents à Alfar et se réfugia sur le bord de la fenêtre pour profiter de la chaleur du soleil du midi.


« Euh.. Voici, Ushi. »

Surprise de la réaction de la bête, Liz rougit, honteuse du comportement de son animal, « Oui, il est parfois un peu ronchon. Mais, il n’est néanmoins très attachant. ».

La jeune fille détacha ses longs cheveux, qui ceux-ci relâcher lui arrivaient en bas du dos, et bu une gorgée du nectar. Elle sentit sa gorge se réchauffer et eut un frisson, et ajouta.

« Sinon, toi tu es anglais non ? Tu fais des études dans le coin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardium.goodforum.net/etudiants-valides-f41/liz-honeys
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un jour sans fin [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jour sans fin [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sans amour, sans ami(e)s et maintenant sans boulot...[LIBRE]
» Le début d'une haine sans fin [LIBRE]
» Gaffeuse un jour, gaffeuse toujours ! (Libre)
» Un jour spécial (Libre)
» Partir un jour, sans retouuur ~ [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wingardium University ::  :: Côté moldu :: Les rues-
Sauter vers: